Problématique Environnementale

La problématique environnementale à laquelle Argo essaie de porter remède concerne l’utilisation d’huiles minérales synthétiques dans la phase de prétraitement des transmissions et des moteurs, car ce sont des lubrifiants qui ont un impact environnemental élevé (consommation d’énergie, production de CO2 et pollution des eaux : un litre d’huile peut polluer un million de litres d’eau).

Quelques données :

- 1156 kg CO2/Mg d’huile pour la production d’huiles lubrifiantes synthétiques.
- 676 kg CO2/Mg d’huile pour la régénération d’huiles lubrifiantes synthétiques.
- 28 millions de tonnes de CO2 : production de CO2 estimée sur 2010, pour 41,7 millions de tonnes d’huiles lubrifiantes synthétiques (données référées uniquement à l’Europe).
- +2,3% : augmentation annuelle estimée de la demande d’huiles lubrifiantes

L’utilisation d’huiles lubrifiantes synthétiques dans les transmissions et les moteurs donne lieu aussi la création de micro-milieux caractérisés par la présence de pressions et températures élevées et la pollution par des déchets métalliques ; ce qui impose la mise en place de systèmes d’aspiration dans les installations de production, à cause de la volatilité des lubrifiants minéraux.

Ces opérations déterminent environ 20% des pertes de lubrifiant, dispersé dans le milieu environnant.
Les lubrifiants synthétiques sont réalisés en général avec des substances dangereuses.
 

banco di flussaggio trasmissione